Préambule (Maj du 12/04/2020)

Avant de commencer votre lecture, sachez que ce nettoyage est controversé. J’ai bien entendu lu l’article du Lancet et visionné un certains nombre de vidéos, démontant point par point ce protocole.

Mais d’un autre côté, j’ai aussi le témoignage direct d’une personne ayant échappée à l’ablation de sa vésicule biliaire (cholécystectomie) en ayant pratiqué plusieurs ce protocole. Le phénomène de formation de lithiase biliaire, comme beaucoup de phénomènes du corps ne sont pas tout à fait explicité.

C’est pourquoi, malgré des publications dénonçant la “supercherie“, j’ai quand même choisi de vous livrer cette méthode. Pourquoi ? Voici une liste de raisons :

  • Parce qu’à côté de ce que l’on voit dans la science officielle, beaucoup de témoignages rapportent un bien-être, dont le mien (valeur bien entendu subjective mais important dans le cadre de ce blog) ;
  • Le cas cité plus haut d’une personne que je côtoie directement, pas virtuellement, ayant évité une ablation de se vésicule biliaire ;
  • Le fait que Andreas Morritz dans son livre ne dit pas qu’il s’agit de calculs à proprement parlé, mais de “calculs de cholestérol“. Il établit ensuite un lien entre la présence de ces billes et la formation ultérieure de véritable calculs biliaire ;
  • Enfin, l’analyse de ces billes molles montre qu’il s’agit bien de cholestérol à 95% (cf. images ci-dessous issues de ce site). Ce que dit le Lancet à propos du fait qu’il s’agit d’huile d’olive semble aussi erroné.
  • La saponification énoncée par le Dr Kepler dans cette vidéo est intéressante parce qu’elle tient la route chimiquement, en dehors du fait que les quantités nécessaires pour que cela fonctionne doivent être relativement précises, ce qui, dans le cas de la cure me paraît peu probable. Par ailleurs, il conclut que ce sont des savons d’huile d’olive, ce que ne montre pas l’analyse fournit ci-après (95% de cholestérol). Cela n’explique pas non plus pourquoi est-ce que ce procédé de saponification ne continue pas de ce produire au fil des protocoles ;
  • En effet, comme beaucoup de monde, malgré une répétition du protocole avec les mêmes quantités, je n’ai pas retrouvé ces “calculs de cholestérol”
  • Quand au danger présumé, la dilatation des canaux effectuée à l’aide du sulfate de magnésium n’a jamais créé le moindre blocage jusqu’à présent. En tous les cas, pas publiquement révélé.

Le bien-être est quelque chose de subjectif, je l’entends bien. Ce blog était initialement prévu pour présenter le ressenti de mes expériences, pas pour en faire un site médical. En ce sens, mon ressenti prime donc sur ce qui est “officiellement publié” et d’ailleurs, pas mal de sujets que je traite révèle une malhonnêteté évidente de certaine publications, volontaire ou non (cf. le jeûne thérapeutique).

Pour conclure, la santé ne se résume pas à des publications. S’il avait fallu passé par tous ces protocoles, parfois inadaptés, nous n’aurions pas évolué dans un tas de domaines car la vraie recherche réside dans la disruption des idées déjà établies. Et je crois fermement que l’essentiel est d’apprendre à s’écouter et à ressentir ce que le corps veut exprimer. Et ce, peu importe si l’on a, ou non, l’explication rationalisée des phénomènes biologiques qui sous-tendent le vivant, dont la réelle complexité ne nous a pas encore permis d’en percer les plus profonds secrets.

Vous avez à présent le choix de le faire ou pas. Ou d’y croire ou pas. Dans tous les cas, il s’agira d’une croyance. Je présente juste là mon expérience d’un protocole qui en a soulagé plus d’un, dont M. Andreas Morritz.

Introduction

Cet article vise à vous partager un protocole que j’ai moi-même expérimenté et dont l’objectif est de vous débarrasser de billes de cholestérol qui pourraient devenir, à terme, des calculs biliaires (petits dépôts solides encore appelés lithiase vésiculaire). La présence de calculs, en plus d’être douloureuse, peut nuire à votre foie ainsi qu’à votre vésicule biliaire. Dans les cas plus extrêmes, cela peut même vous amener sur le billard. Pour simplifier le texte, nous assimilerons les calculs en devenir (billes de cholestérol) par calculs biliaire.

Peu importe ce qu’on en dit sur la toile car il y aura toujours des détracteurs qui n’auront même pas pris la peine de tester. Le test a été pour moi très concluant, notamment la première fois. Car à l’issue de cette expérience, j’avais une pêche d’enfer avec l’impression d’être en meilleure santé.

D’ailleurs, sujette à quelques soucis de peau, ceux-ci se sont réglés en grande partie de façon étonnante, au point de n’avoir vraiment aucun doute quant à l’utilité de la cure Moritz. Je vous souhaite une bonne lecture.

Pourquoi nettoyer son foie ?

Figure 1 : schéma simplifié du système digestif

Le foie est un organe vital impliqué dans :

  • la production de nutriments, d’enzymes et d’hormones indispensables au fonctionnement des cellules du corps ;
  • la production de bile, nécessaire à la digestion des graisses et à la régulation de l’acidité des intestins ;
  • le filtrage et le nettoyage du sang, notamment de l’alcool et des médicaments, dont il excrète les déchets par les voies biliaires.

Lorsque les voies biliaires sont obstruées par des calculs biliaires, cela diminue la capacité du foie à détoxifier le sang et à livrer les nutriments et l’énergie au reste du corps.

Cela s’accompagne de nombreux symptômes : troubles de l’appétit, constipation, colère, dépression, déséquilibres hormonaux, ostéoporose, problèmes de peau, fatigue chronique, asthme, insomnies, etc.

Mais les calculs biliaires peuvent se former et grossir pendant plusieurs années avant que des symptômes n’apparaissent. Il faut aussi savoir que ces calculs ne sont pas toujours détectables par imagerie médicale.

Ainsi, probablement, un grand nombre de personnes ont des calculs biliaires sans le savoir.

La seule façon de s’assurer par vous-même que vous n’avez pas de calculs biliaires, c’est de faire un nettoyage du foie et de la vésicule biliaire et d’en observer les résultats.

De nombreuses personnes ont pu, grâce au nettoyage du foie, se libérer de maladies chroniques, de douleurs, de problèmes de digestion, de problèmes de peau, retrouver plus d’énergie et d’équilibre émotionnel. 

Figure 2 : schéma du foie et des principales voies biliaires

Comment se forment les calculs biliaires ?

La bile produite par le foie est constituée d’eau, de mucus, de pigments biliaires (comme la bilirubine), de sels biliaires, de matières grasses et de cholestérol, ainsi que d’enzymes et de bactéries bénéfiques. Les cellules du foie secrètent ce liquide, qui va du vert foncé au brun jaunâtre, dans des canaux minuscules, qui se rejoignent pour former de plus gros canaux, jusqu’au canal cholédoque qui draine la bile du foie vers la vésicule biliaire.

Toute variation anormale de la composition de la bile affecte la solubilité de ses constituants et ainsi provoque la formation de cristaux de cholestérol, qui en se combinant forment des calculs biliaires.

Les calculs biliaires sont des pierres molles ou dures qui se forment dans les voies biliaires du foie ou dans la vésicule biliaire. Ils sont constitués de cristaux de cholestérol, de calcium, d’acides gras à longue chaîne et de pigments. Ils peuvent également contenir des sels biliaires, de l’eau, du mucus, ainsi que des toxines, des bactéries et parfois des parasites morts.

Les calculs biliaires peuvent varier de la taille d’une tête d’épingle à celle d’une balle de golf !

Les calculs biliaires sont le produit direct d’une mauvaise alimentation et d’un mode de vie non sain : suralimentation, notamment en protéines, déshydratation, consommation de médicaments, d’alcool, perturbation du cycle sommeil/veille, stress émotionnel. Autant dire qu’on en a potentiellement tous formés un jour ou un autre…

Contre-indications

Attention : Le nettoyage du foie n’est pas recommandé en cas d’occlusion intestinale, d’insuffisance pondérale, de maladies intestinales (maladies de Crohn, colite ulcéreuse, etc.), de traitement pharmaceutique ou chimiothérapie, de constipation, de grossesse et d’allaitement, de cycle menstruel, de stent dans le conduit biliaire.

Comment nettoyer son foie ?

Le nettoyage du foie tel que préconisé par Andrea Moritz nécessite 6 jours de préparation, suivis de 24 heures de nettoyage proprement dit.

On peut par exemple commencer la cure un dimanche matin, la poursuivre la semaine suivante et faire le nettoyage proprement dit le vendredi soir suivant, puis passer le week-end à se reposer tranquillement en observant les résultats du processus. Retour à la normale le lundi pour reprendre le travail en pleine forme !

Le principe de la cure est d’amollir les calculs biliaires pendant 6 jours (grâce à la consommation régulière d’acide malique contenue dans le jus de pomme ou de cerise acidulée), puis de créer une « chasse » à la fin du 6ème jour qui va expulser les calculs amollis par les voies biliaires grâce d’une part au sulfate de magnésium, qui dilate les voies biliaires, et d’autre part à l’huile d’olive et au jus de pamplemousse qui vont permettre une production soudaine d’une grande quantité de bile qui va emporter les calculs à travers les voies biliaires détendues.

Matériel :

  • 6 litres de jus de pomme en bouteille ou fraîchement préparé (si possible bio)
    • ou 1,5 litres (6 x 25cL) de jus de cerise acidulée (griotte) non sucré en bouteille en verre (si possible bio)
    • ou 36 grammes (6 x 6 grammes) d’acide malique en poudre (vous pourrez en trouver chez Amazon. Pour ma part j’utilise celle-ci.
  • ces deux dernières alternatives permettant de se passer du sucre contenu dans le jus de pomme, tout en ayant les mêmes effets
  • 2 sachets de 30 grammes ou 4 cuillères à soupe de sulfate de magnésium (ou sels d’Epsom). Là, voici la référence que j’utilise.
  • 12 cL (un demi-verre) d’huile d’olive bio extra vierge pressée à froid
  • 20 cL de jus de pamplemousse fraîchement pressé (ou orange et citron).
Figure 3 : mon sulfate de magnésium (à gauche) et mon acide malique (ben, à droite)

Marche à suivre :

Boire 1 litre de jus de pomme ou manger 5 à 6 pommes par jour pendant 6 jours, en dehors des repas. Alternative au jus de pomme : boire par jour, réparti dans la journée et en dehors des repas, 25 cL de jus de cerise acidulée ou ½ à 1 cuillère à café de poudre d’acide malique (5 à 6 g) dissoute dans 1L d’eau.

Pendant les 4 premiers jours, manger normalement mais en supprimant (ou réduisant le plus possible) les protéines animales (viande, œuf, poisson, fromage) et le sucre raffiné, qui produisent beaucoup de déchets et encombrent donc les voies d’élimination que les calculs se préparent à emprunter. Boire beaucoup d’eau pour bien s’hydrater.

A partir du 5ème jour, supprimer complètement les graisses. Le but est de préserver le maximum de bile pour le nettoyage du lendemain.

Le 6ème jour (par exemple, le vendredi) :

  • Le matin : boire l’ensemble du litre de jus de pomme ou d’acide malique. Ne rien ingérer après 14h, sauf de l’eau. Le but est de préserver toute la bile pour la « chasse » du soir.
  • Un peu avant 18h, préparer dans un récipient en verre la solution de sulfate de magnésium en diluant 4 cuillères à soupe dans ¾ de litre d’eau.
  • A 18h, boire ¼ de la préparation de sulfate de magnésium. Attention au goût ! Ajouter quelques gouttes de jus de citron pour en améliorer le goût, boire rapidement et se rincer la bouche à la suite.
  • A 20h, boire un deuxième verre de la préparation de sulfate de magnésium.
  • Jusqu’à 21h45, aller aux toilettes pour éliminer tout ce que vous pouvez grâce au sulfate de magnésium, qui permet également de nettoyer les intestins. Préparez-vous pour aller au lit.
  • Un peu avant 22h, préparer la dernière boisson du jour : mélanger 12 cL d’huile d’olive et 20 cL de jus de pamplemousse fraîchement pressé (un peu moins de deux pamplemousses) dans un shaker ou un bocal qui se ferme. Secouer vivement jusqu’à obtention d’un liquide homogène (une espèce de vinaigrette, pas trop désagréable au goût).
  • A 22h, buvez ce breuvage, rincez-vous rapidement les dents et couchez-vous immédiatement ! Couchez-vous sur le dos, la tête relevée sur un ou deux oreillers, et restez 20 min sans bouger, sans parler, en vous concentrant sur votre foie.

Le 7ème jour (jour de repos, par exemple un samedi) :

  • Au réveil, prenez le 3ème verre de sulfate de magnésium (pas avant 6h du matin). Vous pouvez vous reposer ensuite.
  • Deux heures après, prenez le 4ème et dernier verre de sulfate de magnésium.
  • Deux heures après, vous pouvez prendre un jus de fruits ou légumes frais. Une demi-heure plus tard, quelques morceaux de fruits ou légumes, et 1 heure après, vous pouvez manger normalement, mais sans excès !
  • Il ne vous reste plus qu’à attendre que l’envie vous prenne d’aller aux toilettes pour expulser les calculs. Disposez une vieille passoire dans les WC si vous voulez récupérer les calculs (cf. figure 4). Vous irez probablement plusieurs fois à la selle et récupérerez des calculs pendant 24h à 48h. Il est aussi possible que vous observiez dans les toilettes une mousse claire à la surface : il s’agit de fins cristaux de cholestérol, qui auraient pu se transformer en calculs et qu’il est donc bon d’avoir également expulsé !
Figure 4 : voici un aspect de ce qui peut sortir à la fin

Une pratique complémentaire indispensable : le nettoyage du côlon

Il est primordial de nettoyer son côlon avant et après le nettoyage du foie. D’une part, il est important de le faire avant le nettoyage (par exemple, le 6ème jour avant la première prise de sulfate de magnésium), afin de permettre la bonne libération des calculs par les voies digestives ainsi désencombrées. D’autre part, le fait de ne pas nettoyer son côlon après le nettoyage du foie peut avoir des conséquences graves : les calculs expulsés du foie qui stagneraient dans les voies digestives pourraient libérer les toxines qu’ils contiennent et intoxiquer progressivement le corps. C’est comme enlever la poussière des meubles pour la laisser par terre : il faut faire le nettoyage complet pour en récolter les fruits !

Comment nettoyer son côlon ? Plusieurs solutions existent. Elles sont présentées dans cet article.

À quelle fréquence nettoyer son foie ?

Il faut souvent plusieurs cures pour nettoyer entièrement son foie.

Ce protocole peut être répété tous les mois, de préférence à la nouvelle lune (lors de la pleine lune, le corps a tendance à retenir les fluides ce qui peut freiner l’expulsion), jusqu’à ce que vous n’observiez plus de calculs dans les selles pendant deux nettoyages consécutifs : c’est que votre foie est propre comme un sou neuf ! Félicitations !!!

Le nettoyage du foie peut être couplé avec un nettoyage des reins, par des tisanes vendues spécifiquement dans le commerce.

Pour plus d’information, je vous invite à lire le livre sur lequel je me suis basée pour écrire cet article que vous trouverez ici chez Amazon (cf. figure 5).

Figure 5 : couverture de livre d’Andreas Moritz

Voilà, je vous souhaite un bon lavage. Prenez soin de vous et à bientôt !

NB : en bonus, voici une vidéo témoignage d’une cure Moritz.